mercredi 17 février 2021

VERSO N°183 : QUE SUIS-JE ?

 

Au sommaire de ce numéro :

 

Line Szöllösi, Stéphane Casenobe, Nicolas Pain, Lorraine Pobel, Marc Bonetto, Mermed, Laurent Thinès, Murielle Compère-Demarcy, Olivier Billotet, Cathy Jurado, Béatrice Aupetit, Nicolas Rouzet, Tristan Allix, Christophe Migault, Patrick Chouissa, Faustin Sullivan, véronique Joyaux, Joseph Pommier, Sébastien Cochelin, Carole Dailly, Ferruccio Brugnaro, Sasslac, Mélanie Fourgous, Jean-Marc Pelletier, Lodi, Bénédicte Montjoie, Olivier Millot, Patrice Blanc, Willem Hardouin, Jeanne Champel Grenier, Jean-Paul Prévost, Jean-Marie Memin, ainsi qu'une nouvelle d'Éric Savina.

Chroniques de Marinette Arabian, Valérie Canat de Chizy (sur Lorand Gaspar), Pascale Giovanetti (sur Supervielle), Jacques Sicard (sur le cinéma), Miloud Keddar (sur la peinture de Jeanne Champel-Grenier). Les chroniques des revues sont de Christian Degoutte et celles des recueils de Jean-Christophe Ribeyre et Alain Wexler. 

 

Extraits 

 

Cathy Jurado

 

La maison rouge sur le col

 

L'auberge est sur le grand chemin,

Au bord du gouffre où convergent nos forces

Et souvent nous croyons y trouver le refuge des corps.

 

Louve brutale, j'ai bu le sang à même ton visage,

Maison grande ouverte du crime

Que se partagent les éperviers de mes peurs.

 

Mais je crie ;

Sur le plateau où gronde la lumière

Se replie la rumeur

Aux reflets de coupe-gorge

 

Mais je crie :

Reflux du sang

Dans le chant pur qui vient et visite ton coeur. 


*


Tristan Allix


Une mise à nu de l'âme

 

Je prends le temps de me traverser dans ma nudité

aux instants où ma masculinité me fait défaut

Pour reprendre le contrôle d'une certaine musique

je laisse un temps ces habits tomber dans mes antichambres

 

Il ne faut pas croire qu'un aveu de silence signifie l'abandon

Je ne parle pas de la nudité pour tout oublier

J'évoque la nudité de l'âme dans son accouplement vrai.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire